Le meilleur cardio pour se débarasser de vos kilos

Pour tout sportif, le cardio tient un rôle important et sans doute même primordial dans le développement de sa condition physique. Dans le cadre d’un régime voir d’une sèche, il est censé permettre de perdre du gras ou alors tout simplement d’améliorer sa condition physique. Mais quel type de cardio pratiquer? Endurance ou Hiit? Lequel est le plus efficace ?

L’endurance, une pratique ancrée dans les esprits

Une question régulièrement posée est celle du temps nécessaire avant l’utilisation des réserves graisseuses. La réponse est bien souvent de 30 à 40 minutes. Résultant sans doute d’une série de vulgarisations, ce chiffre est heureusement ou malheureusement une aberration. Pour comprendre cela, procédons à un bref récapitulatif.

Le corps utilise l’ATP pour transformer l’énergie chimique provenant des nutriments en énergie mécanique, les contractions musculaires. Il a en réserve pour 2 à 3 secondes d’ATP et 7 à 8 secondes de Créatine Phosphate qui sera transformée en ATP. Ces substrats sont utilisés par la filière anaérobie alactique, qui bien que démarrant en même temps que les deux autres (anaérobie lactique et aérobie) est la filière privilégiée en tout début d’effort, lorsque le muscle n’est pas encore oxygéné.

La filière anaérobie lactique quant à elle atteint son efficacité optimale entre la première et la deuxième minutes d’effort et la filière aérobie en moins de 4 minutes (chez le sédentaire, moins chez le sportif). La simplissime conclusion est donc qu’après 5 minutes d’effort on consomme déjà du gras en quantité relativement importante, mais aussi qu’au bout de 10 minutes le corps consomme un maximum de gras.

[accordions] [accordion title=”A quelle intensité?”]

Si l’on s’arrête à une simple constatation, on pourrait se dire que plus on court vite, plus on consomme d’énergie. C’est vrai pour l’Homme, mais malheureusement, consommer plus d’énergie n’est pas synonyme d’utiliser plus de réserves graisseuses.

Le glycogène, utilisé à allure rapide, est perdu alors qu’il est indispensable pour brûler du gras. Il fournit en effet des substrats indispensables à l’utilisation aérobie des glucides et des lipides. Or le corps a tendance a économiser dès que possible son glycogène, pour en avoir en cas d’extrême urgence. Si vous courez donc à 100% de votre VMA, vous brûlerez une masse importante de glycogène, ce qui réduira bien entendu la consommation de gras.

Pour conserver un recrutement de fibres lentes assez faible et donc consommer peu de glycogène, il ne faut pas courir en consommant plus de 50% de sa VO2 max (volume d’oxygène maximum) pour un sédentaire, et 60-70% pour un sportif entraîné.[/accordion] [/accordions]

 

[accordions] [accordion title=”A quel moment faire son Cardio”]

L’heure exacte de la journée est en fait peu importante, bien que la fin d’après midi semble le moment où l’on est le mieux préparé physiquement et physiologiquement parlant.

Une question qui revient souvent est s’il est bon ou pas de faire du cardio après la séance de musculation. La séance de musculation consomme du glycogène en quantité qui ne sera donc plus disponible pour « brûler le gras ». Il faut donc éviter de faire du cardio après la musculation si l’on veut perdre un maximum de gras, tout en gardant un développement musculaire important.[/accordion] [/accordions]

 

[accordions] [accordion title=”Courir à jeun”]

Encore une idée qui a pour origine l’abomination selon laquelle perdre du gras n’est possible qu’au bout de trois quarts d’heure d’effort. Courir à jeun favorise la néoglucogenèse, c’est à dire piocher dans les réserves musculaires afin d’avoir du glycogène à disposition. Il faut donc éviter de courir à jeun. [/accordion] [/accordions]

 

La suite de l’article sur le HIIT dans la page suivante!