7 Trucs simples à éviter si vous voulez prendre rapidement du muscle

Bien choisir les muscles à entraîner et le faire sainement

Bien souvent, les adulateurs d’Apollon rêvent de voir leurs muscles gonfler à vue d’œil. Pour ce faire, ils concentrent toute leur attention sur une portion particulière de leur corps, qu’ils ne ménagent guère afin d’avoir un résultat rapide. Cette attitude est malheureusement nuisible et va entièrement à l’encontre de l’objectif visé.

Ne négligez pas les muscles stabilisateurs

Rarement pris en considération, les muscles stabilisateurs sont pourtant les leviers des blocs de muscles habituels. Pour un entraînement performant et efficace, mieux vaut prendre compte l’harmonie plutôt qu’un travail à la chaîne.

A savoir, pour un développement du volume pectoral par exemple, il faut tenir compte des muscles de la coiffe de rotateur. Pour les quadriceps, les muscles fessiers ainsi que les muscles stabilisateurs de la hanche sont tout aussi à renforcer.

Respectez la phase de récupération

En zappant la phase de récupération, qui se résume à une pause de 5 jours entre deux séances de surentraînement d’un groupe musculaire, les haltérophiles privent leurs cellules musculaires d’une étape incontournable de régénération, base de la prise volumique pourtant.

Un changement ne peut être que mélioratif

Les répétitions des séries d’exercices doivent être évolutives. Comme toutes choses, si le corps s’accommode à des entraînements habituels, il n’y aura aucune amélioration à espérer.

Accroissez le nombre de répétitions de vos séries

A ce sujet, suivant le résultat désiré, il est indispensable de savoir que :

– 1 à 5 répétitions produisent une modification neurologique avec un accroissement d’énergie.

– 6 à 8 répétitions entrainent une adaptation neurologique avec des changements structurels et métaboliques.

– 8 à 12 répétitions ressemblent à la précédente, mais avec un développement musculaire en surplus.

– au-delà de 12 répétitions, les changements seront principalement métaboliques et l’endurance sera à son summum.

Changer et alterner le nombre de répétitions toutes les 3 à 4 semaines donnera un coup de fouet à vos muscles, leur apportant force et volume.